Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une alimentation riche en gras et en sucre conduit à des modifications des parties du cerveau utilisées pour la mémoire.

 

Une étude a montré que les mères dont l’alimentation pendant la grossesse se résumait à des produits transformés, des boissons sucrées, des snacks salés, avait ensuite des enfants plus susceptibles d’être agressifs, colériques et capricieux. Cette corrélation inquiétante suggère que l’alimentation de la mère impacte la santé psychique de l’enfant. L’alimentation de l’enfant compte autant que celle de la mère. Trop de malbouffe et trop peu d’aliments sains génèrent plus de comportements colériques et agressifs, mais aussi plus de tristesse, d’anxiété, d’inquiétude et de cauchemars. Il existe un lien entre la qualité de l’alimentation et les problèmes d’humeur chez les enfants.

 

Sans oméga-3 pour se construire, le cerveau ne fonctionne pas normalement, car notre matière grise est à 90% composée de graisse qu’il ne sait pas fabriquer lui-même. Le cerveau est l’organe, après le tissu adipeux, le plus riche en acides gras polyinsaturés qu’on appelle aussi oméga-3. Ces oméga-3 sont indispensables, c’est-à-dire que, comme l’organisme ne peut pas les fabriquer, il faut qu’on les mange, donc on va les trouver dans l’alimentation. Il y a un impact sur la connectivité entre les neurones dans le cerveau de souris carencées en oméga-3 qui, au lieu d’explorer l’environnement, se réfugient dans un recoin sombre pour ne plus en sortir, car elles sont stressées, angoissées. Les oméga-3 vont donner une flexibilité à la membrane des neurones plus importante et permettre une meilleure connexion de ces neurones entre eux. Lorsque ces acides gras s’incorporent aux membranes, ils en améliorent les propriétés électriques. Dans les neurones riches en oméga-3, le signal se propage plus vite. Le réseau est plus efficace. Priver le cerveau d’oméga-3, c’est donc prendre le risque qu’il fonctionne moins bien.

 

Une carence en vitamine B3 est à l’origine d’un comportement anormal du grand hamster, qui le fait glisser dans une folie meurtrière. Lorsque l’on a supplémenté en vitamine B3 en plus de leur régime en maïs, les femelles ont retrouvé un comportement tout à fait normal.

 

Pendant la seconde guerre mondiale, il y a eu une famine aux Pays-Bas. Des femmes ayant souffert de la faim ont donné naissance à des enfants, qui plus tard, vers 18, 19 ans, ont montré des troubles de sociabilité plus importants que les gens du même âge nés à une autre époque : impulsivité, agressivité et violation récurrente de la loi. Depuis, de nombreux travaux établissent un lien entre violence et qualité de l’alimentation au quotidien.

Les recherches démontrent que les personnes ayant une hygiène orale pauvre ou des maladies de gencives (gingivites à répétition) sont plus à risque de développer la maladie d’Alzheimer comparés à ceux qui ont une bouche en santé. Il est donc toujours préférable de prévenir et réduire la progression de la maladie parodontale pour éviter les effets sur le reste de la santé. L'acide folique peut augmenter la résistance de la gencive aux irritants locaux et entraîner une réduction de l'inflammation.

L'homocystéine plasmatique élevée, le dérivé déméthylé de l'acide aminé méthionine, est un facteur de risque des maladies cardiovasculaires. Une hyperhomocystéinémie a été associée à l’ostéoporose, à la polyarthrite rhumatoïde, à l’insuffisance rénale et au cancer.

L’exposition chronique de l’endothélium vasculaire à l’homocystéine compromet la production de quantités suffisantes d'oxyde nitrique (NO). Cela conduit à une lésion de la muqueuse endothéliale et à l'initiation de l'athérosclérose, notamment une adhérence accrue des monocytes et des plaquettes, une prolifération accrue du muscle lisse et la formation de thrombus. En plus de réduire les taux sanguins d'homocystéine, le 5-méthyltétrahydrofolate (5-MTHF), qui  est la forme la plus active, biologiquement, de l'acide folique de la vitamine B, également connue sous le nom générique de folate, améliore le flux sanguin en augmentant la production d'oxyde nitrique (NO) dans les cellules endothéliales vasculaires. La supplémentation en acide folique réduit également considérablement la pression artérielle. L'ajout de vitamine C, de L-arginine, de tétrahydrobioptérine et d'acides gras polyinsaturés a été suggéré comme moyen de renforcer l'effet de l'acide folique sur la production de NO par voie endothéliale.

La supplémentation en folate réduit le risque de néoplasie colique chez les patients atteints de colite ulcéreuse (UC).

Une étude de deux ans associant acide folique, vitamine B12 et exposition au soleil pour le traitement du vitiligo a donné des résultats positifs.

Le chloroforme est une substance susceptible de se créer à partir du chlore utilisé pour désinfecter l’eau distribuée au robinet et la maintenir exempte de bactéries pathogènes pour le consommateur. Le chloroforme est un inhibiteur de la choline ou semi-vitamine B4.

La choline permet une meilleure élimination des graisses et du cholestérol du foie, ainsi elle le soulage et le détoxifie.

La choline, en collaboration avec la vitamine B6, la vitamine B12 et l’acide folique (vit. B9), contribue à la prévention des maladies cardiovasculaires en régulant le taux d’homocystéine dans le sang.

Pendant la grossesse et l’allaitement, la choline et les vitamines B jouent un rôle crucial dans la formation du système nerveux du futur bébé et permettent ainsi de prévenir la spina bifida (malformation de la moelle épinière du bébé).

La choline est particulièrement importante pour les gaines de myéline des cellules nerveuses. La teneur en choline de la membrane est essentielle pour la fonction cellulaire, sa protection et sa flexibilité. En tant que précurseur du neurotransmetteur acétylcholine, elle joue un rôle central dans le contrôle des muscles, la mémoire, le système nerveux et beaucoup d’autres fonctions.

La choline peut jouer un rôle dans le traitement des troubles tels que l’anxiété et les troubles bipolaires.

Desmodium Oligo permet également le traitement des conséquences de l’hyperhomocystéinémie, car il soutient le fonctionnement hépatique.