Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les absences d’élèves liées au Covid en Angleterre passent à 840 000. Silence assourdissant du Comité conjoint sur les vaccinations et l’immunisation sur la prise de décision de vacciner tous les étudiants âgés de 12 ans et plus.[1]

 

Le nombre d’enfants hors classe à son plus haut depuis la réouverture complète des écoles en mars, selon les données

Les taux d’absentéisme scolaire en Angleterre ont plus que doublé en quinze jours, selon les derniers chiffres.

Le nombre d'élèves absents des écoles en Angleterre pour des raisons liées au Covid est à son plus haut depuis la réouverture complète des écoles en mars, avec près de 840 000 enfants hors classe la semaine dernière, selon les données officielles du gouvernement.

Les taux d’absence ont bondi à 11,2%, plus que doublé en quinze jours, la grande majorité des élèves étant renvoyés chez eux pour s’auto-isoler, quoique les cas suspects et confirmés de Covid aient également augmenté.

Les chiffres reflètent l’augmentation continue des infections à travers le pays, mais aussi la politique des écoles consistant à renvoyer chez eux des « bulles » d’enfants qui ont été en contact avec un cas positif, ce qui a entraîné un grand nombre d’élèves non scolarisés même s’ils sont bien et n’ont pas été testés positifs.

Selon les statistiques du ministère de l’Éducation, 747 000 étudiants se sont auto-isolés en raison d’un contact potentiel avec un cas de coronavirus la semaine dernière, contre 561 000 la semaine précédente. Les écoles seront autorisées à abandonner les bulles après le 19 juillet, lorsque la plupart se seront déjà interrompues ou seront à quelques jours du début des vacances d’été.

Les données montrent qu’environ 11,2% des élèves fréquentant les écoles publiques en Angleterre n’étaient pas en classe pour des raisons liées au Covid-19 le 8 juillet, contre 8,5% le 1er juillet et 5,1% le 24 juin. Parmi ceux-ci, 35 000 étaient en congé la semaine dernière avec une suspicion de Covid et 39 000 avec des tests positifs, contre 28 000 cas positifs la semaine précédente, et environ 18 000 enfants étaient à la maison parce que leurs écoles étaient fermées.

Un élève sur neuf dans les écoles financées par l’État en Angleterre a manqué l’école le 8 juillet pour une raison liée au Covid

Figure 1 : Cas confirmé de Covid-19. Cas suspect de Covid-19. Auto-isolement en raison dun contact en dehors de lécole. Auto-isolement en raison dun contact à lintérieur de lécole.

La fréquentation globale dans toutes les écoles, ajustée pour les 11-13 ans étant déjà hors site, s’élevait à 80,4% le 8 juillet, contre 87,4% deux semaines plus tôt. Les écoles secondaires ont été les plus durement touchées, avec une fréquentation en baisse à 73,6%, contre 82,4% le 24 juin. Le personnel a également été touché, avec 5,4% des enseignants et chefs d’établissement des écoles ouvertes absents pour des raisons liées au Covid, contre 2,5% une quinzaine de jours plus tôt.

Geoff Barton, secrétaire général de l’Association of School and College Leaders, a déclaré : « Cette nouvelle augmentation importante des absences d’élèves liées au Covid est une preuve supplémentaire, s’il en était besoin, de la crise dans les écoles et les collèges causée directement par les règles exigeant des enseignants de renvoyer chez eux un grand nombre d’enfants qui n’ont pas nécessairement le virus pour s’auto-isoler. »

« La décision du gouvernement de mettre fin à cette politique perturbatrice au début de la session d’automne annonce maintenant un autre énorme ensemble de défis pour les milieux de l’éducation. »

Figure 2 : Royaume-Uni : nombre de nouveaux cas de coronavirus par jour. À partir du jour du premier cas signalé.

Données de l'Université Johns Hopkins à 07:02 UTC le 14 juillet 2021.

Silence assourdissant persistant du Comité conjoint sur les vaccinations et l’immunisation sur la prise de décision de vacciner tous les étudiants âgés de 12 ans et plus

Barton a appelé à un soutien financier et pratique pour aider les écoles à mettre en place des tests asymptomatiques et des systèmes de ventilation d’air de haute qualité au début de la prochaine année scolaire afin de protéger les étudiants et le personnel.

Il a ajouté : « Toutes ces mesures pourraient ne pas être nécessaires si une décision est prise de vacciner tous les étudiants âgés de 12 ans et plus et le silence assourdissant persistant du Comité conjoint sur les vaccinations et l’immunisation sur le sujet est déconcertant. À quelques jours de la fin de l’année scolaire en cours, les dirigeants d’écoles et de collèges doivent savoir si c’est une possibilité ou non. »       

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :