Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CARTE. Covid-19 : les départements désormais au-dessus du seuil d'alerte se situent dans la moitié sud du pays, le long de la Méditerranée ainsi que le long de la côte Atlantique. L'importance de la consommation de produits de la mer.[1]

 

Dans les Pyrénées-Orientales, les chiffres sont particulièrement inquiétants. Le taux d'incidence, le plus élevé de métropole, y atteint désormais 300 cas pour 100 000 habitants, alors qu'il n'était que de 41,5 il y a une semaine. Ce taux d'incidence atteint même le chiffre astronomique de 1149 cas pour 100 000 habitants de 20 à 29 ans et 733 cas pour 100 000 habitants de 10 à 19 ans. Le variant Delta plus contagieux, représente désormais 88% des cas dans le département.

L'incidence augmente dans toute la France. L'Express a dénombré 35 départements, dont 31 en métropole, où le seuil d'alerte fixé à 50 cas pour 100 000 habitants est dépassé. La plupart de ces départements se situent dans la moitié sud du pays, le long de la Méditerranée ainsi que le long de la côte Atlantique, tandis que l'Ile-de-France est également touchée. Outre les Pyrénées-Orientales, la Haute-Corse, où des clusters festifs alimentent les inquiétudes des autorités, affiche un taux d'incidence de 249. En outre-mer, c'est la Martinique qui affole les compteurs avec un taux d'incidence record de 484.

«  La France est repassée au-dessus du seuil d'alerte avec un taux d'incidence de plus de 50 sur 100 000 habitants, en augmentation de 80% sur une semaine, du jamais vu depuis le début de la crise », a affirmé dimanche le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal dans un entretien publié par Le Parisien. Le nombre de nouveaux cas quotidiens du Covid-19 a bondi selon les chiffres publiés dimanche par Santé publique France. L'agence sanitaire a fait état de 12 532 cas détectés en 24 heures, le nombre le plus élevé pour un dimanche depuis la mi-mai.

La grande majorité de ces nouveaux cas est due au variant Delta. De manière logique, le taux de positivité des tests augmente : il est de 2% (sur sept jours à J-3), contre 1,6% la veille.  

Cette carte du taux d’incidence par département au 19/07/2021 est à superposer aux deux cartes suivantes au 06/05/2020 :

Carte 1 : Tension hospitalière sur les capacités de réanimation

Carte 2 : Carte de synthèse

La grande majorité des nouveaux cas en France au 19/07/2021 est due au variant Delta.

Selon les médecins américains, les symptômes du variant Delta sont beaucoup plus légers. Le Dr David Priest, spécialiste des maladies infectieuses au sein de Novant Health, a déclaré que si la perte du goût et de l’odorat était le signe le plus révélateur du coronavirus tout au long de la pandémie, de nombreux malades atteints du variant Delta présentent des symptômes plus légers, comme un écoulement nasal ou un mal de gorge.

Ces symptômes ressemblent beaucoup à ceux du rhume ou du rhume des foins. [2]

Comme pour la forte diminution de la circulation du virus et de la tension hospitalière sur les capacités en réanimation au 06/05/2020, la propagation du variant Delta au 19/07/2021 se situe dans la moitié sud du pays, le long de la Méditerranée ainsi que le long de la côte Atlantique (on peut y ajouter la Haute-Corse, la Martinique et l’Angleterre).

Si l’afflux de touristes peut être une raison de la présence du COVID-19 dans ces départements, la proximité de la mer semble un facteur déterminant quant à la forte diminution de sa circulation ou à l’apparition du variant Delta, dont les symptômes sont beaucoup plus légers.

Cette proximité maritime influence les habitudes alimentaires des habitants de ces régions, par la consommation de produits de la mer, poissons et fruits de mer, qui apportent certains micronutriments spécifiques, notamment lysine, oméga-3, vitamine D, oligo-éléments, sels minéraux. Ceci confirme également que le mode dalimentation peut être lune des origines de lapparition de nouveaux variants du COVID-19, plus inoffensifs ou plus redoutables selon que cette alimentation est plus ou moins « saine » (cest-à-dire respecte ou non certains principes, par exemple ceux du régime méditerranéen).

Le climat tempéré de ces départements (méditerranéen et océanique) pourrait être un autre facteur déterminant.