Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Clinique[1]

1) Troubles neurologiques

Ils sont sans doute dus à d'éventuelles perturbations vasculaires intracérébrales. On peut voir un retard mental, des convulsions, des hémiplégies transitoires ou non, éventuellement une dystonie avec torticolis spasmodique.

Des troubles psychiatriques sont parfois décrits (schizophrénie, dépression), et il est donc là important de faire le diagnostic pour soigner les patients malades.

2) Lésions vasculaires

Ce sont elles qui font la gravité de la maladie. Les vaisseaux artériels et veineux ont en effet tendance à se boucher, à se thromboser, ce qui peut être fatal pour le patient. On décrit des thromboses cérébrales, cardiaques (infarctus) et périphériques (membres) et des embolies pulmonaires.

Le problème peut être dramatique lors d'une intervention chirurgicale car on peut assister à une occlusion très rapide d'une veine ou d'une artère. En effet, la dégénérescence des vaisseaux et la perturbation de leur intima va aboutir à un caillot et une ischémie immédiate. Il faut donc connaître l'homocystinurie avant d'opérer ces patients pour les préparer, car une méconnaissance de la maladie risque d'aboutir à la perte d'une jambe par exemple, quand ce n'est pas au décès du patient. De telles complications sont déjà survenues. L'anesthésiste-réanimateur doit donc bien s'entourer de protocoles anesthésiques particuliers et d'une préparation métabolique.

3) Lésions oculaires

L'ectopie cristallinienne est un signe important de la maladie et extrêmement fréquent (90% des cas). L'examen ophtalmologique met en évidence deux cristallins déplacés vers le bas. En effet le cristallin est normalement tenu par des fibres, nommées zonule de Zinn, qui l'amarrent au corps ciliaire. Dans la maladie, des fibres se rompent et le cristallin va donc descendre sous l'effet de la pesanteur, dans le plan frontal. La réfraction se modifie alors régulièrement et l'enfant devient de plus en plus myope car la rupture des fibres zonulaires va entraîner un changement de forme du cristallin, qui va devenir plus globuleux et donc plus convergent. L'image se formera plus en avant de la rétine, expliquant la myopie progressive. Malgré une correction optique, le mauvais emplacement des cristallins va aboutir à une vision faible, autour de 1/10ème.

Une ectopie et une myopie doivent faire recherche la maladie.

Cette ectopie peut entraîner un iridodonésis (l'iris bouge avec les mouvements de l'oeil, comme s'il flottait).

Streeten (1982) a remarqué que les fibres zonulaires étaient composées de glycoprotéines qui contiennent une forte concentration de cystéine, ce qui explique très certainement leurs anomalies dans le cadre de cette maladie et la conséquence, l'ectopie cristallinienne.

Les deux complications possibles sont la luxation du cristallin dans le vitré avec les risques de glaucome et décollement de rétine, et la luxation antérieure, dans la chambre antérieure, qui va donner une hypertonie aiguë avec nécessité de chirurgie rapide. Cette intervention chirurgicale va être difficile et présenter des risques majeurs, comme nous le verrons.

Préventivement, il faudra opérer ces enfants quand l'équateur du cristallin sera au niveau de l'axe visuel.

Luxation du cristallin 

La rétine présente parfois des altérations de la périphérie (trous ou déchirures) pouvant être responsables de décollement de rétine. Un laser préventif est très difficile à réaliser chez ces enfants présentant souvent un retard mental. Une intervention chirurgicale pour décollement de rétine sera souvent nécessaire, en ayant toujours soin de prendre toutes les précautions pré-opératoires.

Un glaucome peut parfois être observé ; la pression intra-oculaire devra donc être évaluée régulièrement.

Le Pr Duffier conclut: "Une surveillance régulière pour ne pas se trouver pris en urgence, une préparation métabolique soignée et une chirurgie quand c'est nécessaire par des spécialistes qui en ont l'habitude sont les trois conditions de succès, en tout cas de prudence vis à vis du traitement opthalmologique des manifestations oculaires de l'homocystinurie.".

4) Lésions squelettiques

On peut noter un genu valgum, un thorax en carène ou en creux, et éventuellement une grande taille, un aspect marfanoïde (d'où le risque de se tromper) et une arachnodactylie.

Arachnodactylie

L'ostéoporose est souvent présente et 50% des patients en sont atteints à 30 ans. Des perturbations de la colonne vertébrales sont aussi fréquemment retrouvées.

5) Autres lésions

On peut voir une dépigmentation de la peau ou des cheveux. Les extrémités sont souvent froides à cause des troubles vasculaires.

Diagnostic différentiel

La maladie de Marfan est LE diagnostic différentiel qui ne doit pas égarer le diagnostic. Les conséquences peuvent être dramatiques. Dans le Marfan l'ectopie cristallinienne est supérieure ou externe, alors qu’elle est inférieure dans l'homocystinurie.

Maladie de Marfan
Ectopie cristallinienne supérieure

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :